Par Timour

La tendance de la mode Vegan

  • Longtemps associé au monde culinaire, le mot « vegan » gagne du terrain dans des domaines bien divers, et notamment celle de la mode. Afin de bien saisir le sens de cette expression et éviter toute confusion avec le végétarisme, The Vegan Society propose une définition claire et précise : « arrêter l’utilisation des animaux par les hommes à des fins de nourriture, de marchandise, outil, gibier, pour la vivisection, et tout autre usage qui implique l’exploitation de la vie animale par l’homme. »

    Les origines de la tendance vegan

    L’expansion du véganisme dans l’univers de la mode n’est pas anodine, en effet, elle tire ses racines et ses valeurs dans deux facteurs capitales :

    Le premier est une tendance indéniable de notre société, et plus précisément de la nouvelle génération, à se rapprocher des labels dits bios, durables, eco-friendly, vegan… Les jeunes se soucient de plus en plus de la provenance des produits qui façonnent leur quotidien et de l’impact que ceux-ci ont sur l’environnement dans le temps. L’humanité murit tout simplement.

    Le second réside dans l’avancée technologique de l’industrie du textile. Aujourd’hui nous avons une plus grande marge de connaissance qui nous permet de jongler avec les différentes matières synthétiques ou naturels afin de proposer une substitution de qualité et à moindre prix, chose difficilement réalisable dans le passé.

    Qu’en est-il de la mode ?

    Les matières de provenance animale (pour la majorité des cas le cuir), plus faciles d’accès pour les fournisseurs et perçus comme des matières nobles et de qualité par les consommateurs, dominent largement le marché actuel.

    Néanmoins cette « norme » change de camps tout doucement mais sûrement grâce à des marques qui s’engagent à utiliser des matériaux 100% vegan ou encore des célébrités qui militent pour cette voie éthique.

    Il n’est donc pas rare de trouver des pionniers de l’éco-responsable comme par exemple la fameuse marque Good Guys qui a obtenu récemment la récompense PETA. En ce qui concerne les sacs à main, nous vous conseillons de fouiner du côté de Gunas, Matt&Nat ou Wilby. Côté innovation, G-Star propose des jeans fabriquent à part de bouteilles recyclées dans les océans. Vous avez l’embarras du choix .

    Un futur fragile

    Malgré un mouvement fort et énergétique, il est tout à fait crédible de se poser des questions sur la future prospérité de l’utilisation vegan dans l’industrie monstre de la mode et cela pour deux raisons principales :

    - Qualité/prix : Usant des technologies nouvelles, le prix du vegan reste relativement cher, de plus sa qualité n’égale pas (du moins maintenant) celle obtenue par l’utilisation des produits d’origine animal.

    - Le luxe : Dans la mode, le luxe a toujours occupé une place prédominante, c’est lui qui façonne et distingue les marques les unes par rapport à l’autre. À partir de là il est évident que la majorité de gens préfèrera porter du véritable cuir qu’une imitation faite à partir de peau d’ananas ou de champignons.

     

    Ces deux éléments soulignent les limites du « vegan », une tendance qui reste une tendance, c’est à dire imprévisible, fragile et éphémère. 

  • Vous avez aimé cet article ?